Les conseils de Baye Niasse à la jeunesse sénégalaise

Publié il y a dans Religion

Les conseils de Baye Niasse à la nouvelle génération - Théologien, Exégète, Grammairien, Ésotériste, Rhétoricien, Chantre du Prophète Mouhamed… Homme multidimensionnel, dont les acquisitions précoce sur le Soufisme Rédempteur lui ont donné le privilège d’avoir écrit son premier ouvrage (Rûh Al Adab) à l’âge de 21 ans ! S’en est suivi son célèbre «Traité fondamental de Sufisme et de la Voie Tijaniya» (Kâshif al ilbas). Une centaine de millions de ses adeptes - répartis sur tous les continents, avec une prépondérance dans les pays africain, comme le Ghana, le Niger, le Togo, le Libéria, la Sierra Leone, le Tchad, le Cameroun, la Gambie, la Mauritanie et au Sénégal - regroupés au sein du «Mouvement de la Faydha Tijaniya», fondé par Cheikh Al Islam Mawlana Ibrahima Niass, continuent toujours de perpétuer son œuvre.

TRÈS ACTIF dans les pays arabo-musulmans, où il su tisser des liens étroits, autant avec les autorités religieuses, académiques que politiques, Baye Ibrahim Niasse fut membre fondateur et vice-président de la ligue Mondiale Islamique, se trouvant aux Lieux Saints de l’Islam; membre de l'Académie de Recherches de l'Université d'Al-Azhar et vice-président de la Conférence Mondiale Islamique, basée à Karachi (Pakistan). Leader religieux charismatique, il n’en était pas moins un homme politique d’envergure qui entretenait des relations de haut niveau avec des dirigeants influents du monde arabe, comme le chef d’Etat égyptien, président du Mouvement des Non-Alignés, Gamal Abdel Nasser. Ou le panafricaniste Kwamé Nkrumah , premier président du Ghana, où résident plusieurs millions de ses "Talibés".

NÉ AU DÉBUT DU SIÈCLE, en 1900, il fut rappelé à Dieu en 1975, après une mission transcontinentale, éducative et religieuse, bien remplie ; reposant essentiellement sur ce credo, qui constituait l’axe central de ses exhortations : «Sachez que ma préoccupation permanente est de vivifier la «Sunna» (Modèle de vie) du Prophète ainsi que la «Tariqa» (Voie Spirituelle) pour les générations à venir. Embellissez vos âmes et vos habitudes, afin que vous puissiez profiter du Secret de la Gnose et des Aspirations Divines Perpétuelles».

ENSEIGNEMENTS DE CHEIKH AL ISLAM MAWLANA IBRAHIMA NIASS :

1. Ne t’afflige pas outre-mesure pour la nuisance que tu subis ; elle t’élève et te purifie spirituellement.
2. Les hommes de pureté sont proches d’Allah; c’est Lui qui leur affecte des gens qui leur causent des préjudices ; cela contribue à les purifier.
3. Aucun prophète n’a subit autant de préjudices que Mouhamed (psl).
4. Méfie-toi des éloges; celui qui s’en glorifie, oubliant ses imperfections, sera "égorgé" par ces mêmes éloges.
5. Le croyant avisé, s’il reçoit des éloges, s’en remet immédiatement à Allah, par "Istikhfar" (la demande de pardon à Dieu) et l’humilité ;
6. Chaque fois qu’il était glorifié ou loué, Seydina Alioune Aby Taleb disait: «Ô Seigneur, place-moi en dehors de ce qu’ils pensent de moi et pardonne-moi de ce qu’ils ne connaissent pas de moi».
7. Dieu aime ceux qui se repentent et se purifient ;
8. Les conditions du repentir sont : la cessation de l’action blâmable et l'intention sincère de ne plus récidiver;
9. L'avenir de toute Nation repose certes sur sa jeunesse, mais pas sur n'importe quelle jeunesse ; mais sur celle dotée de caractères nobles et d'ambitions élevées;
10. Convoitez les faveurs d’Allah en intensifiant votre ferveur religieuse par le "zikr" suprême «Laa ilaaha illa Lah» (il n’y a de Dieu qu’Allah); C’est la clé du Paradis !
«Yalna niou Yalla fayal Baye Niasse».

Show more

1,562 Vues

Featured video

Dernières videos

Commentaires

Thanks! Share it with your friends!

URL

You disliked this video. Thanks for the feedback!